L'actualité immobilière de l'agence Tozzoli Immobilier
24 fév

Pour la vente de votre maison à Saint-Quentin-Fallavier, il faut l’équiper d’un détecteur de fumée !

Pose d'un dtecteur de fume

Vous êtes décidé à vendre votre maison à Saint-Quentin-Fallavier ? Elle est bien entretenue, son prix de vente est adapté au marché, elle est rangée, nettoyée, agréable à visiter… Alors, vous avez toutes les chances qu’elle se vende vite et bien. Toutefois, avez-vous pensé à fixer un détecteur avertisseur autonome de fumée (Daaf) ? Pas encore ? Dépêchez-vous, car c’est la loi. En effet, depuis le 1er janvier 2016, tout logement doit être équipé d’au minimum un détecteur. Et dans les maisons comportant plusieurs étages, il est recommandé d’installer un boitier par étage. Attention, il ne s’agit pas d’installer n’importe lequel. Votre détecteur de fumée doit comporter la mention CE. Il doit respecter la norme NF EN 14604, norme qui doit être vérifiée par un laboratoire agréé. Quelle est son utilité ? C’est très simple. Il doit permettre de détecter les fumées émises dès le début d’un incendie et émettre aussitôt un signal sonore suffisant (85 décibels) pour vous réveiller. Car sachez que si 70% des incendies surviennent durant la journée, ceux qui se déclarent la nuit sont les plus mortels. En fait, 70 % d’entre eux engendrent des décès. Et selon le ministère du Logement, il y a chaque année, en France, près de 600 décès.

Les Français, en retard par rapport aux autres pays
Pourtant, malgré la loi, trop peu de foyers français sont encore équipés d’un Daaf. Selon une étude réalisée par SuperMano.fr, le site des bricoleurs, et Yougov* qui ont interrogé 1001 personnes afin d’avoir un état des lieux des installations de Daaf pour les locataires et propriétaires, seuls 20% des Français considèrent la présence d’un détecteur de fumée comme utile. Au 1er janvier, soit un an après, 37% déclarent être locataires d’un logement équipé d’un détecteur de fumée. Du côté des propriétaires, seuls 33% l’ont installé et 3% l’ont fait poser. Comparativement, le taux d’équipement en détecteurs de fumée est de 95% aux États-Unis, 98 % en Norvège ou encore 89% chez nos voisins les Anglais.

C.V. / Bazikpress © Richard Villalon

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée